`
  • Entreprise Française
  • Tarifs imbattables
  • Port offert dès 100 € HT120€ TTC
  • + de 200 000 clients satisfaits
  • Plus de 5500 références de grandes marques

Ballasts pour lampes et LED


Les tubes fluorescents aussi bien que les autres types de lampes à décharge ne sont pas adaptés pour une connexion directe au réseau électrique. Les ballasts sont alors utilisés en combinaison avec les starters afin d’allumer les lampes. Les fluorescents conventionnels et les lampes à décharge ne fonctionnent pas sans ballasts et doivent y être toujours connectés. Pour les tubes fluorescents, on utilise actuellement la 3e génération de ballasts. Sachez également que, même avec la technologie LED, on utilise également des “ballasts” qu’on appelle des drivers dans ce cas.



De manière générale, il y a 2 types de ballasts :


  • Les ballasts conventionnels, et la version économique
  • Les ballasts électroniques





Les ballasts conventionnels



Depuis 2017, seuls les ballasts de classe énergétique A2 sont installés. Pour les prochaines années, les ballasts conventionnels sont susceptibles de ne plus être vendus en UE (Union Européenne) car ils ne répondent pas aux exigences croissantes en matière d’efficacité énergétique. A l’image des ampoules à incandescence, ces appareils vont tendre à disparaître au profit des ballasts électroniques bien plus efficaces.


Starter

Le ballast conventionnel consiste en une bobine. En termes simples, cette bobine va s’assurer que le tube fluorescent est servie par une puissance opérationnelle de 50-100V. Il est aussi nécessaire d'utiliser un starter en combinaison avec le ballast afin de préchauffer le tube fluorescent (couleur orangée aux deux extrémités du tube). Ensuite, le courant est interrompu pendant un laps de temps court, créant un point de tension d’environ 1000V dans la bobine. Du coup, le gaz dans le tube va luire. De plus, le vacillement caractéristique de la lumière dans les tubes fluorescents est due au starter.



Note: Vous devez généralement remplacer le starter avec le tube. De fait, il ne fonctionne jamais très longtemps. Un ballast (version économique) est pratiquement similaire à un ballast conventionnel, il est juste plus efficient.


Ballasts électroniques



La technologie qui prévaut actuellement, ce sont les ballasts électroniques. Dans un registre complètement différent, les ballasts électroniques fonctionnent avec les tubes fluorescents T8 et T5 et les lampes à décharge. Ces derniers démarrent l’appareil sans starter et gèrent l’allumage au travers de l’électronique intégré. A l’intérieur, un puissant voltage est généré au travers des bobines et des condensateurs, permettant au gaz de s’illuminer.



Ces ballasts sont significativement plus performant que les ballasts conventionnels:


  • Plus grande durée de vie pour les lampes
  • Meilleur efficacité
  • Plus grande rapidité d’allumage et sans scintillement
  • Dimmable (gradable) et équipé de DALI (Digital Addressable Light Interface)


Les ballasts électroniques peuvent aussi être intégrés dans les sources lumineuses, comme les lampes fluorescentes compactes (lampes à faible consommation) avec les culots (E14,E27) ou comme partie d’une installation!


Driver LED



Starter

Les éclairages LED fonctionnent également avec des ballasts électroniques, le fameux driver LED. La technologie LED se révèle être très sensible aux changements ambiants et peut être facilement endommagée. Le driver garantit une sortie constante d’énergie, même dans une large fourchette de tension, afin que les LED soient constamment alimentées avec une valeur idéale.



Note: Pour plus d’informations concernant les drivers pour les tubes LED, veuillez lire notre blog suivant concernant "les différences entre les tubes LED Osram et Philips".